Un Salon du Cheval qui rime avec tradition

SALON DU CHEVAL D’EL JADIDA

Placée sous le signe des arts équestres traditionnels, la neuvième édition du Salon du Cheval d’EL Jadida ne manquera pas de confirmer la nouvelle aura internationale de cet événement.

 

 

 

Au tour des arts équestres traditionnels ! Après le tourisme équestre, les arts et métiers, le nouveau thème du Salon du Cheval d’El Jadida (11 au 16 octobre) ne laissera personne indifférent tant la Tbourida est un art séculaire qui fait la fierté du Royaume.   C’est dans le cadre moderne et luxueux du Four Season de Casablanca, où le ban et l’arrière ban de la presse marocaine s’étaient pressés, qu’Aziz Akhannouch, Ministre de l'Agriculture et de la Pêche Maritime, a présenté l’événement qui se tiendra pour la seconde année au nouveau Parc des Expositions Mohammed VI.

Placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Salon du Cheval est devenu un événement majeur de la rentrée, sur la scène nationale et internationale. Non seulement la présence régulière de sa majesté le Roi Mohammed VI, de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid offre une vraie résonance au Salon du Cheval, mais la qualité des championnats et concours a, aussi, permis à cet événement de devenir un rendez-vous sportif incontournable des compétiteurs de très haut niveau.

Avec talent et passion, Aziz Akhannouch a salué «la place économique du Salon, la belle fidélité du public et la forte confiance des professionnels.»

Il a aussi précisé que l’aura de cet événement était proportionnelle au dynamisme actuel de la filière équine. «Depuis 5 ans, la stratégie de notre filière équine est payante» a-t-il confié. «Les indicateurs sont au vert à l’image de la multiplication des naissances du cheval barbe  à qui nous redonnons ses lettres de noblesse, la création d’une école des arts équestres à Marrakech, la rénovation des haras nationaux, la création d’une centre d’entraînement pour chevaux de courses à Bouznika ou la rénovation de l’hippodrome de Marrakech.»

La Tbourida sera plus que jamais un des centres d’intérêts du Salon. «La Tbourida, c’est notre grain de beauté à nous, les Marocains» a joliment dit le Docteur El Habib Marzak, commissaire du Salon. «C’est l’histoire d’amour de tout le peuple marocain. C’est notre art équestre national, par excellence. Seize régions marocaines participeront aux formidables démonstrations de Tbourida dont le point d’orgue sera la création du nouveau Trophée Mohammed VI de Tbourida.»

Le Salon du Cheval honore, à chacune de ses éditions, un pays de grandes traditions équestres. Les Émirats Arabes Unis seront, cette année, l’invité d’honneur d’un Salon qui n’en finit pas de résonner aux quatre coins du monde.

 

 

Articles Liés

Placé comme un supplément à la fin du magazine Clin d’œil, le magazine Cheval du Maroc est un rendez-vous incontournable pour les amoureux du cheval et permet, aux non initiés de découvrir la filière équine aux multiples facettes. Il participe, également, à la création d’un lien social entre les différents intervenants du monde du cheval au Royaume. Entre les courses hippiques, le développement du cheval barbe, l’utilisation traditionnelle et moderne du cheval, l’élevage équin, le Salon du Cheval d’El Jadida, le sport équestre, les métiers du cheval ou les cartes postales du cavalier marocain Kebir Ouaddar sur la route des JO de Rio, les intérêts de lecture ne manquent pas. 

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter. Si vous voulez vous tenir informé(e) de l'actualité et événements importants concernant le Cheval au Maroc

Back to Top