Meeting international du Maroc: vivement l’édition 2018 !

COURSES HIPPIQUES

Et un, et deux, et trois ! Les 18 et 19 novembre derniers, à Casablanca-Anfa, la SOREC a organisé, pour la troisième année consécutive, son Meeting International du Maroc -articulé autour des Journées Internationales du Pur-sang anglais (samedi) et du Pur-sang arabe (dimanche).

Force est de constater qu’il a tenu  ses promesses. D'une part, les écuries marocaines, qui avaient été largement dominées la saison passée, se sont montrées à la hauteur de l'événement, prouvant que le niveau des courses marocaines était en nette progression.

D'autre part, un certain nombre de professionnels étrangers, habitués des lieux, étaient présents, comme les qataris d'Al Shaqab Racing (Cheikh Joaan Al Thani) lesquels étaient sortis grands vainqueurs en 2016.

Il faut aussi citer les émiratis du Yas Horse Racing Management (Cheikh Mansour Bin Zayed Al Nahyan) ou encore l'anglaise Beverley Deutrom. Moins coutumiers des courses marocaines, ils ont néanmoins largement contribué au dynamisme de cet événement. Reste que pour cette troisième édition du Meeting International du Maroc, ce sont les marocains qui se sont montrés les plus brillants.

Quatre des huit compétitions parées du label ''international'' ont en effet été remportées par les Lions de l'Atlas, alors que les autres épreuves sont revenues à des propriétaires étrangers.

Outre M'hammed Karimine, l'écurie du Haras Royal les Sablons, comptabilise un succès dans le Prix Ahmed Lyazidi/Critérium des 2 ans (INT-1.750m) et le Grand Prix des Éleveurs (INT-1.750m).

Il ne faut surtout pas oublier Kamal Daissaoui qui s’est adjugé le GP Jean-Pierre Laforest (INT-1.750m). «Je vais peut-être vous surprendre mais cette épreuve était celle qui me tenait le plus à cœur» a confié l’éleveur de Bir Jdid, fier de rendre hommage à feu son ami Jean-Pierre. «En tout cas, nous avons essayé de porter dignement les couleurs du Maroc et de lutter aves les écuries du Royaume aux moyens équivalents aux nôtres.»

Chez les étrangers, le Qatar (Prix The President of The UAE Cup), l'Espagne (Grand Prix des Propriétaires), la Libye (Grand Prix de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid) et les Emirats arabes unis (Grand Prix de Sa Majesté le Roi Mohammed VI des pur-sang arabes) ont chacun enregistré une victoire. Vivement 2018 pour une quatrième édition alléchante !

Articles Liés

Placé comme un supplément à la fin du magazine Clin d’œil, le magazine Cheval du Maroc est un rendez-vous incontournable pour les amoureux du cheval et permet, aux non initiés de découvrir la filière équine aux multiples facettes. Il participe, également, à la création d’un lien social entre les différents intervenants du monde du cheval au Royaume. Entre les courses hippiques, le développement du cheval barbe, l’utilisation traditionnelle et moderne du cheval, l’élevage équin, le Salon du Cheval d’El Jadida, le sport équestre, les métiers du cheval ou les cartes postales du cavalier marocain Kebir Ouaddar sur la route des JO de Rio, les intérêts de lecture ne manquent pas. 

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter. Si vous voulez vous tenir informé(e) de l'actualité et événements importants concernant le Cheval au Maroc

Back to Top